Nos contributeurs

Mylène  Forget
Annie Langlois
Bridget Ann Peterson
Valérie Lavoie
André Fortin

Nouvelles

2020-01-07

JANVIER EST LE MOIS DU MENTORAT

Communiqué

Mentorat Québec dévoile ses ambassadeurs : 14 personnalités et gens du milieu des affaires s’associent au Mois du mentorat 
 
 
Montréal (Québec), 7 janvier 2020 - Pour souligner la deuxième édition du Mois du mentorat ― le plus grand mouvement de célébration du mentorat sous toutes ses formes ―, Mentorat Québec s’entoure d’ambassadeurs et d’ambassadrices issus de secteurs variés qui ont généreusement accepté de témoigner de l’impact du mentorat sur leur développement professionnel et personnel. 
 
Parmi eux figure la présidente de l’Ordre des ingénieurs du Québec (OIQ), Kathy Baig, ing., FIC, MBA. Selon Mme Baig, les femmes représentent 15 % des membres de l’OIQ, ce qui est peu comparativement à d’autres professions. « L’Ordre a déjà mis en place des actions pour attirer davantage de femmes vers la profession et mise sur le mentorat pour qu’elles obtiennent le titre d’ingénieure. Le mentorat permet de transférer les savoirs et d’acquérir de nouvelles compétences, augmente le sentiment d’appartenance à la profession et se veut une expérience enrichissante ».
 
Pour Maxime Bergeron Laurencelle, directeur exécutif, Grands Frères Grandes Sœurs du Grand Montréal, le mentorat change des vies et permet aux jeunes de réaliser leur plein potentiel. 
 
Le groupe d’ambassadeurs compte également Marie-Huguette Cormier, première vice-présidente, Ressources humaines et communications, chez Desjardins. Mme Cormier perçoit le mentorat comme un moyen de développement professionnel de grande valeur pour une organisation comme Desjardins. « J’ai personnellement eu la chance d’être mentorée par des gens qui m’ont poussée à sortir de ma zone de confort et à atteindre et même dépasser les objectifs que je m’étais fixés. Le mentorat nous ouvre des portes et nous pousse à aller au-delà de ce que nous aurions fait seul ».
 
Robert Dutton, professeur associé à HEC Montréal et ancien président et chef de la direction de RONA, est également fondateur du programme de mentorat des Carabins de l’Université de Montréal (Parcours leadership). L’homme d’affaires s'est toujours investi dans la découverte et le développement de jeunes entrepreneurs, qu'il aime bien qualifier de « jeunes pousses ». « J’ai beaucoup de satisfaction à accompagner ceux et celles qui cherchent à faire une différence dans la société. Leurs rêves, leurs projets, leurs ambitions m’inspirent et me donnent confiance en l’avenir. Je réalise chaque jour que je reçois beaucoup plus que ce que je donne ».
 
Pour la comédienne et metteure en scène Marie-Thérèse Fortin, le mentorat est une façon belle et utile de donner aux nouvelles générations, de les accompagner dans le développement de leurs compétences et de leur donner le goût du savoir.  « Être mentor, c’est permettre à quelqu’un de rêver et de réaliser ses rêves. Mentorer, c’est tout aussi enrichissant : c’est donner au suivant, léguer une partie de ses apprentissages professionnels et personnels pour ainsi aider l’autre à devenir meilleur ».
 
Noémi Harvey est designer et PDG chez Allcovered et administratrice de la Fondation de l’entrepreneurship. Elle souligne que le mentorat lui a permis d’avoir confiance en ses capacités d’entrepreneure, de se développer en tant que femme d’affaires et d’atteindre ses objectifs professionnels. « Je me sens privilégiée d’avoir accès à l’expérience et aux connaissances d’un homme d’affaires accompli, mais surtout à l’écoute d’un mentor honnête et généreux ».
 
Renée Houde, Ph.D., professeure associée à l'UQAM et autrice de Des mentors pour la relève, confie avoir été inspirée par plusieurs personnes, mais accompagnée par seulement quelques-unes d'entre elles.  « Être inspirée par un Mentor est une chose. Être soutenue dans son Rêve de vie, validée dans son projet, accompagnée dans son trajet, une autre. En poursuivant son Rêve de vie au travail, en exerçant sa générativité, mentor et mentoré, parfois sans le savoir, poursuivent un chemin vivifiant et regénérateur, celui de la réalisation de soi, tout en participant à la transformation des organisations et des institutions ».
 
Présidente-fondatrice d’Academos et présidente et cofondatrice d’Élo mentorat, Catherine Légaré a un parcours impressionnant en la matière. Elle perçoit le mentorat comme une « arme de transmission massive », surtout depuis qu’on peut utiliser la technologie pour le gérer facilement et l’offrir à grande échelle. « Quoi de plus puissant qu’apprendre et se développer au contact d’une personne plus aguerrie que nous ? ».
 
Président et fondateur du Groupe Maurice, Luc Maurice en a long à dire sur les bienfaits du mentorat : « Deux ingrédients sont toujours à la base de la réussite : s’entourer de gens forts et écouter les conseils de ceux qui sont passés avant nous. Sans la présence de mes deux mentors, le Groupe Maurice n’aurait jamais pu devenir ce qu’il est aujourd’hui. Je leur dois beaucoup. Un modèle est une chose. Savoir quand et comment partager son expérience en restant centré sur le mentoré en est une autre ».
 
Jeannine Messier, présidente de l’organisation Agricultrices du Québec, se dit très fière du programme de mentorat politique et syndical développé par son organisation. « Il s’agit d’un programme parfaitement adapté à la réalité agricole et qui vient accompagner les femmes agricultrices qui souhaitent affermir ou bonifier leur compétence d’administratrice ».
 
Pour Manon Poirier, CRHA et directrice générale de l’Ordre des conseillers en ressources humaines agréés, le mentorat c’est notamment donner au mentoré l’occasion d’aller plus loin. « Pour le mentor, c’est d’offrir les moyens pour se rendre plus loin. Entre les deux, la relation de confiance sera comme le véhicule qui permet d’avancer ».
 
Christian Rabbat, M. Ing. PMP, est mentor pour le programme Interconnexion de la Chambre de commerce du Montréal métropolitain et Vice-président – Administration de contrat chez Schokbeton Saramac. Il a choisi de devenir mentor pour diverses raisons, dont la possibilité de participer concrètement à la prospérité et au développement économique du Québec.
 
Dre Lara Sater, médecin de famille au Collège québécois des médecins de famille, livre son point de vue en tant que mentorée : « Le mentorat est une histoire de partage entre mentor et mentoré où le fruit de cette générosité fournit au mentoré les outils nécessaires à son développement personnel et professionnel, lui permettant ainsi de s’épanouir tout en contribuant positivement à sa société, et où le mentor participe ainsi à l’amélioration de son monde ».
 
Pour sa part, Cyril Vulgarides, qui est directeur général chez Technologia et mentor depuis trois ans auprès du Réseau M, soutient l’entrepreneuriat et le succès des entreprises à Montréal en accompagnant les entrepreneurs dans leur prise de décision et leur rôle de dirigeant.
 
Tout au long du mois de janvier, le Mois du mentorat et ses ambassadeurs incitent les dirigeants, les gestionnaires, les coordonnateurs de programmes de mentorat, les chercheurs, les professionnels de ressources humaines et les mentors et mentorés à découvrir les nouvelles tendances, à échanger sur les meilleures pratiques et à s’outiller adéquatement pour profiter pleinement des bénéfices du mentorat dans leur vie ou leur milieu.
 
De plus, les organisations du Québec intéressées à contribuer au rayonnement du mentorat pourront inscrire en ligne leur activité ou leur formation. Mentorat Québec lance également une toute nouvelle version de sa Trousse mentorale. Regroupant douze auteurs qui abordent différents sujets reliés au mentorat, la Trousse constitue un outil pratique qui aide les individus et les organisations dans leurs démarches d’implantation ou de gestion de leur programme de mentorat.
 
Le Mois du mentorat se conclura le mercredi 29 janvier 2020 au Centre Mont-Royal de Montréal avec la tenue du Forum du mentorat. Présenté sous le thème « Le mentorat au-delà des frontières », cet événement est une belle occasion d'approfondir le sujet. Pour ce faire, 17 conférenciers passionnés partageront les pratiques mentorales qui contribuent à changer la vie des gens. Il sera question entre autres de l'efficacité du mentorat comme moyen de dépasser les frontières pourtant visibles qui limitent l’égalité, l’équité et l’inclusion pour certains groupes de personnes. On abordera également les dimensions de mieux-être, d’esprit entrepreneurial, d’intergénération, de leadership et d’expression de soi dans une série de tables rondes et de conférences.
 
Pour en savoir plus sur le Mois du mentorat, ou pour vous inscrire au Forum du mentorat, visitez le site moisdumentorat.com. Joignez-vous à la communauté de Mentorat Québec sur Facebook, LinkedIn et Twitter et alimentez la conversation avec les mots-clics #moisdumentorat et #histoiredementorat.
 
Le Mois du mentorat 2020 a lieu grâce à Mentorat Québec et au soutien de ses partenaires : Desjardins, Fonds de solidarité FTQ, Réseau M, Technologia, Élo, Ordre des conseillers en ressources humaines agréés, Grands Frères Grandes Sœurs du Grand Montréal et Gouvernement du Québec. 
 
À propos de Mentorat Québec
Depuis 2002, Mentorat Québec poursuit sa mission de favoriser et de promouvoir la culture mentorale au Québec en étant une source de référence générale pour les organisations et les individus, et en contribuant à l’avancement des connaissances sur le mentorat. Mentorat Québec joue des rôles de veille et d’information, de sensibilisation, de promotion et de facilitation du réseautage entre les intervenants des diverses communautés intéressées par le mentorat. 
 
- 30 -
 
Pour de plus amples renseignements, ou pour organiser une entrevue avec un porte-parole de Mentorat Québec, veuillez communiquer avec :
 
Annie Langlois / Christella Massimo
Massy Forget Langlois relations publiques
alanglois@mflrp.ca / cmassimo@mflrp.ca
Bureau : 514 842-2455, poste 16 / 23
 

Par Annie Langlois