Nos contributeurs

Mylène  Forget
Annie Langlois
Mélissa Lapierre-Grano
Bridget Ann Peterson
Christian Ahuet
André Lavoie
Bertrand   Legret
Geneviève Cormier
Mario Daigle

Nouvelles

2018-11-09

La Fédération des producteurs acéricoles du Québec devient les Producteurs et productrices acéricoles du Québec

Communiqué

Longueuil, Québec, 9 novembre 2018 – La Fédération des producteurs acéricoles du Québec tenait son assemblée semi-annuelle, hier, à Drummondville. C’est dans le cadre de cette rencontre que les délégués régionaux ont voté pour que leur Fédération change de nom et devienne les Producteurs et productrices acéricoles du Québec. L’objectif poursuivi vise à rendre plus humaine l’organisation tout en intégrant la contribution des femmes vouées à l’acériculture dans la dénomination. 
 
24 % de productrices en acériculture
Au Québec, sur 11 300 producteurs acéricoles, 24 % sont des productrices. Bien qu’elles soient présentes en plus petit nombre au sein des entreprises acéricoles, leur implication ne cesse de croître. « Les acériculteurs sont des gens qui osent innover et qui, en général, n’ont pas peur du changement. Ils ont décidé que le moment était venu de mettre en lumière leurs partenaires d’affaires féminins. En assemblée annuelle au printemps dernier, un vote indicatif nous avait permis de comprendre cette intention. Cette semaine, elle s’est confirmée alors que les délégués se sont positionnés officiellement en faveur de ce changement », explique Serge Beaulieu, président. 
 
De gauche à droite : Denis Chouinard, Côte-du-Sud, Luc Goulet, vice-président, Normand Urbain, Lanaudière, Serge Beaulieu, président, Karine Douville, Québec-Rive-Nord, Jonathan Blais, Estrie, Lyne Girard, Estrie, Simon Trépanier, directeur général et Nancy Lagacé, Bas-St-Laurent, Gaspésie.
Plusieurs fédérations affiliées à l’UPA ont procédé à des changements de noms au cours des dernières années. L’idée soutenue est de mettre de l’avant les producteurs eux-mêmes, et productrices, dans le cas de la production acéricole. Il s’agit d’une première. « En tant que productrice et administratrice, je suis très fière de cette décision, qui a été une sorte d’élan du cœur au départ et je ressens de la fierté de faire partie d’un groupe qui a compris que lorsque les hommes et les femmes unissent leurs talents et leurs forces, tout le monde est gagnant », exprime Lyne Girard, productrice acéricole et administratrice en Estrie. 
 
Nouveau nom, nouvelle image 
La Fédération des producteurs acéricoles du Québec profitera de ce changement de nom pour renouveler son image et son logo. « Nous avons donc convenu de mettre en branle la refonte de l’image de notre organisation en même temps que le changement de nom. Cette nouvelle image associe le sirop d’érable aux hommes et aux femmes qui le produisent avec tant de fierté. Cette nouvelle identité s’arrime ainsi à la récente signature Érable du Québec développée pour soutenir la promotion des produits d’érable, ici et à l’international. Trop souvent, les gens ignoraient que les initiatives de promotion d’érable du Québec étaient l’œuvre de la Fédération. Avec le nouveau logo, le rapprochement sera plus évident », mentionne Simon Trépanier, directeur général. 
 
 
Un geste salué par les Agricultrices du Québec
Dès l’annonce du vote indicateur en faveur d’un changement de nom au printemps dernier, la présidente des Agricultrices du Québec, Jeannine Messier, a salué l’initiative des producteurs acéricoles. Cet organisme pilote présentement un projet pour faciliter la mise en œuvre d’actions qui visent à favoriser une plus grande participation des femmes élues au sein des conseils d’administration dans l’ensemble des instances de l’Union des producteurs agricoles.
 
À propos  
Fondée en 1966, la Fédération des producteurs acéricoles du Québec (qui deviendra officiellement Producteurs et productrices acéricoles du Québec prochainement) a pour mission d’assurer la promotion des intérêts des acériculteurs et acéricultrices d’ici, de développer et de valoriser le plein potentiel de production et de vente des produits de l’érable du Québec en respectant les règles du développement durable. Elle représente 11 300 producteurs et productrices et 7 400 entreprises acéricoles dont la qualité du travail permet au Québec d’assurer en moyenne 72 % de la production mondiale de sirop d’érable annuellement.
 
- 30 -
 
Source et renseignements :
Hélène Normandin
Directrice des communications corporatives 
Fédération des producteurs acéricoles du Québec
hnormandin@upa.qc.ca
B. : 450 679-7021, poste 8427
C. : 514 603-0728
 

Par Christian Ahuet